4, rue Rambaud
BP 11032
34006 Montpellier Cedex 1
04 99 74 20 35
Contact
Site Internet
Ouvert du mardi au samedi, de 14h à 18h - Fermé les jours fériés
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Visites de groupe
Visites scolaires
Rencontres d’artistes, lectures de contes, ateliers danse et arts plastiques, conférences, formations… Pour tout savoir sur les activités proposées par le Service des publics : 04 99 74 20 30.
Présentation ActueĮement Archives

FRAC - Fonds régional d’art contemporain Occitanie Montpellier

À la lumière
— Œuvres du Frac OM : Ismaïl Bahri, Claude Cattelain (collection de l’artiste), Jesper Just, Adam Vackar
Du samedi 14 avril au samedi 9 juin 2018
Vernissage vendredi 13 avril 2018 à 18h30

La lumière peut être envisagée de deux façons. D’un côté, elle est ce qui permet l’apparition des êtres, ou leur compréhension (si on en fait une métaphore de tout « éclaircissement ») ; elle est alors une simple « condition » de ce qui est, de ce qui se trouve en elle, et qu’elle rend visible. D’un autre côté, on peut l’envisager pour elle-même, comme une puissance propre, une réalité certes, que l’on peut nommer, mais qui est pourtant différente des « choses ». Dans ce second sens, « À la lumière » serait à entendre sous la forme dédicataire, une dédicace à la spatialité cosmique dans son expansion infinie, ignorant les limites (et la finitude) des corps. C’est cette double orientation de notre relation à la lumière que cette exposition voudrait suggérer : car la lumière, en tant que telle, ne pourra jamais être abordée « à la lumière » de sa propre mise en abyme ! Et, pas plus que la pensée ne peut se penser elle-même, la lumière ne saurait apparaître en dehors des corps opaques qui se consument en elle.

Ou encore : la lumière fait le lien entre le dedans et le dehors des êtres qui ont nécessairement des limites. Est-ce que le regard n’est pas la fonction où se joue cette « rencontre » entre l’extériorité et l’intériorité des corps ? Entre l’énergie provenant de la nécessité d’apparaître de tout individu et l’énergie lumineuse qui manifeste la spatialité réelle où se trouvent d’autres individus (également porteurs de ces mêmes énergies, parfois menaçantes, parfois « nourrissantes »), la vision serait le moyen par lequel chacun agit et réagit vis-à-vis de tout ce qui le dépasse, dans une tension permanente [...]

— Dossier de presse
— En savoir +



Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...