1, cours Nemausus
30000 Nîmes
04 66 76 23 96
Contact
Site Internet
Ouvert du lundi au samedi
Visites sur rendez-vous
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Accès par ascenseurs.
Les Démons de Tosca
— Tina MERANDON
Du jeudi 10 mai au mardi 5 juin 2018
Vernissage vendredi 25 mai 2018 à 18h30

Sur le thème des Démons de Tosca, avec la Compagnie de l’Imprévu à Nîmes, Tina Merandon mêle animaux (rapaces, chiens), humains, groupes enchevêtrés, corps en mouvement dans une ambiance cruelle sauvage et raffinée.
C’est une création libre et intuitive qui joue sur différentes variations ou champs, SONS et IMAGES et évoque subtilement ou d’une manière radicale, des émotions, démons ou fantasmes qui surgissent dérangent ou interpellent.
Trente photographies et une projection sont conçues pour être un espace immersif, évolutif, dans lequel le spectateur peut se retrouver et plonger. Monde de matières visuelles qui s’inspirent des sons et musique de Tosca. Un paysage intérieur qui invite à dévoiler lentement de manière émotionnelle les enveloppes successives, les mémoires de stratesmouvantes de l’imaginaire de chacun.
Le violoncelle étant une source d’inspiration, Tina Merandon désirait depuis longtemps travailler en lien avec la musique. Les Démons de Vincent Courtois sont au coeur de la pratique de l’improvisation, des performances collectives, vers l’introspection et la recherche du chant intérieur. Cette installation visuelle et sonore qui l’accompagne, chacun finalement doit pouvoir la vivre comme une expérience primitive, intime et unique.

Au coeur de l’histoire sont Les Chiens, cette série radicale qui nous parle de violence contemporaine, collective et personnelle
qui le dispute aux fantasmes de chacun. Peurs primaires et crainte réaliste de l’agression. Puis très proche, Vertigo, des
portraits d’hommes et de femmes politiques français, interroge la notion de l’exercice du pouvoir.
Comment dénouer les conflits. Quelles alternatives à la violence.
Les grandes thématiques explorées sont souvent liées à l’énergie vitale au mouvement, la terre, la matière. Le sport, la danse et le jeu sont invoqués dans Escape, Fratres, Boxing, Anima, Lutteurs.
Cette véritable fascination pour l’étude du corps n’est pas sans rappeler «l’intensité moderne» valeurs fondamentales des futuristes et constructivistes russes. Et depuis les jeux antiques, cette idée du dépassement, de l’accomplissement existe.
Respecter les règles du jeu dans le combat est une activité réglée, et non transgressive : c’est l’anti tragédie : on ne connaît pas l’issue. L’action c’est aussi lutter et repousser les frontières de la mort.




Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...