25, rue du faubourg du Courreau
34000 Montpellier
+336 20 36 57 47
Contact
Website
Open Thuesday, Thursday, Friday and Saturday, from 3pm to 7pm
Accessible to disabled people
In between
— Stéphanie Majoral
From friday march 9 to saturday may 5 2018
Preview friday march 9 2018 at 18:30

Pour sa deuxième exposition personnelle à Iconoscope, Stéphanie Majoral interroge dans de nouvelles pièces, à la fois l’image et sa perception.
Les images que conçoit l’artiste, affranchies de la prétention narrative que l’histoire de l’art a promue jusqu’à la disparition partielle de la figuration, se concentrent de fait sur le système visuel qu’elles véhiculent de manière inhérente au sujet choisi. Car dans la mesure où il est admis que le sujet désormais ne réside plus seulement à l’endroit de l’histoire que l’on pourrait voir, le problème de l’image est aussi à chercher dans l’image elle-même telle qu’elle se forme et qu’elle se donne à voir en tant que dispositif pour le regard. De ce fait, ce travail qui alterne tantôt des références à la peinture, tantôt à la photographie, vise in fine autant à l’altération qu’à la reconquête de l’image. Ce travail produit des images qui parlent d’elles-même, de la manière de les faire et de la manière de les (faire) voir ; des images qui, non sans impliquer un effort d’attention nécessaire à l’élucidation de leur propos, disent ce qu’elles sont : des constructions visuelles, concrètes et ce faisant virtuelles, des images manquantes ou reflétées, dissoutes ou fragmentées qui s’accordent à représenter ce qui les constituent, en utilisant certains truchements visuels comme sujets de leurs représentations ; des images qui réagissent, en les incorporant, à ces outils visuels qui fondent habituellement le support et l’épiderme de leur état bidimensionnel ; des images auto-réflexives, qui pensent et font penser par délégation à ceux qui les regardent, leur statut d’espaces fictifs singeant un réel, et qui, conscientes d’elles-même, ne cessent d’entretenir les mises à distance indispensables à l’égard des pièges qu’elles savent être pour l’oeil. C’est en cela que les images conçues par Stéphanie Majoral, dépourvues pourtant de récit, rapportent somme toute, en y participant encore, une certaine histoire du regard. Mickaël Roy




Directory Agenda Professional information Art in public spaces Publications Artists in Languedoc-Roussillon We appreciate your feedback ...



This site uses Google Analytics. By continuing to browse, you allow us to place a cookie for audience measurement purposes.
Learn more Refuse